BD, patrimoine et numériqueLe projet des musées d'Angers présenté par un de nos anciens étudiants

Depuis 2013, les musées d’Angers ont entamé une démarche de mise en valeur de sept œuvres conservées au musée des Beaux-arts, spoliées à des familles juives pendant la Seconde Guerre mondiale.

Si la plupart des 60 000 œuvres spoliées ont été restituées en 1945 par les Alliés, près de 2000 œuvres ont été confiées à la garde des musées de France et sont désignées par ces trois lettres MNR : « Musées Nationaux Récupération ». Sept d’entre elles ont été confiées au musée des Beaux-arts d’Angers en attendant que leurs propriétaires soient retrouvés.

Alors que la question des œuvres spoliées concerne tout citoyen, seuls les historiens de l’art s’en sont emparés. L’objectif de ce projet numérique est de sortir des murs du musée afin d’aller à la rencontre d’un public jeune. À la croisée de la BD et du roman historique, Le Portrait d’Esther s’adresse aux 15-18 ans pour leur faire découvrir ce pan méconnu de notre histoire. L’objectif de ce roman graphique numérique est de faire prendre conscience aux jeunes générations quelle fut l’ampleur de l’entreprise nazie d’extermination des êtres et de leurs mémoires.

Tout au long de la conception de ce projet, les musées d’Angers ont souhaité s’assurer que les choix créatifs, narratifs et ergonomiques seraient en adéquation avec les attentes du public cible. Pour cela, un panel de 32 élèves a été constitué parmi trois établissements scolaires angevins.

Informations sur le site des musées d'Angers

Télécharger le flyer

Contacter Benjamin Faguer : Benjamin.FAGUER@ville.angers.fr