Le Château de Malicorne-sur-Sarthe

(vue du château actuel)

Situé sur les bords de la Sarthe, le village de Malicorne a connu 3 châteaux successifs, qui six siècles durant,  seront transmis par voie successorale à 3 grandes familles : les Chaources jusqu’en 1609, les Beaumanoir de Lavardin jusqu’en 1703 et enfin les La Châtre jusqu’en 1792.

 

(gravure du second château et du parc en 1695 )

 

Bordé par un parc (voir gravure si dessus) créé à l’époque des Beaumanoir de Lavardin  par un des élèves de Lenotre (jardin de Versailles), le château reçoit alors des hôtes prestigieux notamment en 1614, Louis XIII et Marie de Médicis qui firent étape à Malicorne. Le château est mis aux enchères en 1792 et acheté par Antoine de Choiseul Praslin qui, assis sur les vestiges du second château,  fera bâtir le troisième  édifice, rendez-vous de chasse à partir de 1798. Revendu 1804, le château va passer entre les mains de plusieurs propriétaire avant d’être acheté en 1850 par  Joseph Cuiller Perron et son épouse Caroline Oudinot, fille du maréchal du 1er Empire, Nicolas-Charles Oudinot.

Le château de Malicorne, propriété de la même famille depuis 1850, est ouvert aux visiteurs chaque année depuis plus de 15 ans aux groupes sur rendez-vous d'avril à septembre et pour les visites individuelles aux mois de juillet et août de 10h à 19h du mercredi au dimanche ainsi que pour les journées du patrimoine. Toujours en lien avec la vie du village, le château et ses propriétaires participent tout au long de l'année aux différents manifestations culturelles qui animent la cité sarthoise.

De nombreux éléments extérieurs du château sont protégés au titre des monuments historiques ; Parc, bois. Pour ce qui est des façades et toitures, l'ensemble des pièces du rez de chaussée du château et la grille forgé de l'entrée, ils ont été inscrits aux monuments historiques en 1986. Les derniers grand travaux de restauration ont été réalisés sur les toitures du château et du pavillon en 2011/2012. A noter qu'une partie du château du XIIeme siècle est encore aujourd'hui visible. En effet il subsiste une tour incorporée dans le château de la fin du XVIIIeme siècle.