Le prieuré Saint-Hippolyte de Vivoin

Le prieuré, établi au XIème siècle par Raoul, Vicomte de Beaumont, est confié aux moines de Marmoutier. Il connaît de profondes transformations lors de sa mise en commende au XVème siècle.  En effet, il passe sous l’autorité de Jacques et Jean de Courthardy qui construisent le logis prieural et apportent des changements au cloître. Le prieuré conjugue les époques architecturales romane, gothique et de la Renaissance. Il est vendu comme bien national en 1791. Dès lors, il est converti en exploitation agricole.

En 1964, totalement en ruines, le conseil municipal décide de l'acquérir afin de le sauver de la destruction. La population se mobilise et entame les premières campagnes de restauration. Finalement, en 1975, la municipalité cède l'ensemble des bâtiments au Département de la Sarthe qui poursuit les travaux. Au total, la restauration du prieuré aura duré près de trente-cinq ans.

Aujourd'hui, il forme, avec l'abbaye de l'Epau, le Centre culturel de la Sarthe. Il a pour mission de développer à l'année un vaste programme culturel, artistique et patrimonial en milieu rural. Ainsi, le prieuré de Vivoin organise des activités diverses telles que des conférences, des expositions, des spectacles, des concerts, des ateliers pour les scolaires, des visites guidées ou théâtralisées, des séances de cinéma en plein air... Il abrite chaque été de nombreux stages de musique, de danse et de théâtre. Il accueille aussi des ateliers du CAUE (Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et de l'Environnement) comme restaurer un mur ou pratiquer le plessage.

Le prieuré possède de vastes terres ouvertes toute l’année à la promenade. En 2009, un petit jardin textile, dans lequel pousse des plantes à couleurs et des plantes à fibres, y a été aménagé. Le domaine dispose aussi d’une « zone naturelle humide » qui est en fait, l’ancien vivier des moines. Un sentier d'interprétation doté de quatre sites d'observation permet aux visiteurs de découvrir des espèces naturelles parfois protégées. A Vivoin, il se passe donc des choses à l’extérieur.

Enfin, le prieuré abrite un « musée de la vie d’autrefois » animé et géré par le Centre d’Animation Rural du Haut-Maine. Il reconstitue un intérieur sarthois traditionnel 1900 et met en scène d’anciennes activités rurales. Il présente également toute une série de métiers exercés autrefois dans les campagnes. Une grande partie du musée est consacrée à la culture du chanvre.

 

● Prieuré de Vivoin: http://prieuredevivoin.sarthe.com/

● Office de tourisme de Beaumont-sur-Sarthe et du Pays Belmontais: http://www.ot-beaumont.com/

● Centre culturel de la Sarthe: http://www.centre-culturel-de-la-sarthe.com/