Romain TAILLEFAITPromotion 2011

Etudiant de la formation valorisation du patrimoine culturel et développement local lors de l’année universitaire 2010-2011, j’ai effectué mon stage au sein de la Fédération Française de BasketBall.

Au cours du mois de mars 2012, j’ai été embauché comme responsable de la Maison du Souvenir de Maillé.

Ce lieu est dédié à la mémoire des victimes d’un massacre commis par les nazis le 25 août 1944. Malgré une histoire proche de celle d’Oradour-sur-Glane, Maillé a été oublié pendant plus d’un demi siècle. Ouverte en 2006 et inaugurée par Nicolas Sarkozy en 2008, la Maison du Souvenir accueille aujourd’hui près de 6 000 visiteurs par an. A travers son exposition permanente, elle retrace l’histoire du village avant le massacre, explique le déroulement de la journée du 25 août 44 et montre comment, après avoir connu l’horreur, les habitants ont cherchés à reconstruire et à oublier ce drame. La fin de l’exposition est consacrée aux populations victimes de la guerre aujourd’hui, afin de montrer que certes, les Français sont aujourd’hui relativement en sécurité, mais qu’ailleurs dans le monde, de nombreux villages et leurs habitants connaissent un sort similaires à celui qu’a connu Maillé.

Au sein de cette toute petite structure (2 personnes à temps plein, 2 personnes à mi-temps) j’ai à effectuer un très grand nombre de tâches : recherche scientifique, mise en place des expositions, comptabilité, accueil des groupes et des scolaires, relation avec les partenaires, communication…

La taille de la structure impose, en plus d’une grande polyvalence, une énorme motivation. Il est en effet important de mentionner la fragilité de cette structure, et la nécessité pour les différentes personnes chargées de la faire vivre d’être très disponible.

La formation du Mans est, je pense, un énorme plus, dans le cadre de mes fonctions. En effet, la Maison du Souvenir dépendant quasi exclusivement de la mairie de Maillé, la relation avec les élus et les questions de développement local sont au cœur de mes préoccupations quotidiennes.